Cassation sociale du 15 mai 2012, pourvoi n°10-26811

Prolonger le préavis en cas de licenciement doit respecter un formalisme.

Dans cette affaire, un salarié a été licencié pour motif économique le 21/12/2005 avec un préavis de 2 mois. Cependant, le salarié reste travailler sur l’exploitation agricole jusqu’au 24/03/2006, soit plus d’un mois après le terme du préavis initialement prévu.

Les juges donnent raison au salarié, estimant que la prolongation du préavis doit faire l’objet d’un accord clairement exprimé entre les deux parties, faute de quoi la poursuite de la relation de travail au terme du préavis équivaut à la conclusion d’un second contrat de travail.

Comments are closed.